31.5.13

#finishing GOT's season 2 — I'm like.. WTF?

2.10

clever


If dudes are expected to have a lot of sex

But ladies are expected to stay virgins until marriage

But homosexuality is bad

I’m really confused who dudes are supposed to be having all that sex with

30.5.13

Les femmes de droite

L’antiféminisme propose deux normes en ce qui concerne les droits et les responsabilités, deux normes déterminées par le sexe. Le féminisme au contraire soutient qu’il existe un seul critère unique de liberté humaine et un seul critère de dignité humaine. S’il refuse de se fonder sur un principe de dignité universel, le féminisme se transforme en son pire ennemi : l’antiféminisme.

La libération des femmes ne se fera qu’en démantelant le système de classe de sexe. Pour cela il faut prendre acte de ce système et ne pas faire comme s’il n’existait pas. Les femmes doivent avoir conscience de leur situation pour pouvoir la changer. Les antiféministes considèrent femmes et hommes comme ayant déjà atteint l’égalité, et prétendent que l’on doit éviter toute analyse sexuée des phénomènes sociaux dans l’état actuel des choses. Ils prétendent qu’on victimise les femmes quand on analyse le système de classe de femmes, et qu’on les dégrade.

source : antisexisme

"Viande à viol"

Viande à viol.

C’est ce qu’un homme m’a dit en me croisant dans la rue il y a quelques heures.
Il ne faisait pas nuit, ce n’était pas dans une obscure ruelle qui sent la pisse, bien que ce genre de décor n’excuse rien.
Non, c’était en pleine après midi, sur un grand boulevard peuplé de piétons, entre deux platanes.
Comme ça.
Gratuit.
Gratuitement, il m’a bousculé.
Gratuitement, il s’est mis à rire.
Et gratuitement, il m’a jeté ce “viande à viol” en pleine tronche.

J’ai un tempérament agressif. Je suis hargneuse et je me laisse rarement faire. Au delà des mots que je peux rendre blessants, je sais aussi viser une paire de couilles avec mon genou.
A une époque pas si lointaine, je me bastonnais avec des hommes contre lesquels je n’avais aucune chance juste pour dire “je ne suis pas d’accord, arrête de parler, prend ça dans la gueule et assume”.

Là je n’ai rien pu faire.

Je n’ai rien dit. Je l’ai laissé s’éloigner, mort de rire.

J’ai placé ma main sur mon ventre, crispé. J’ai eu un goût étrange dans la bouche, comme de la bile. Je ne pouvais pas lâcher mon ventre, sensation d’avoir pris un coup.
Il me restait environ 600 mètres à faire pour atteindre le magasin, j’ai mis 20 minutes.
J’ai terminé mon après midi en essayant de faire comme si de rien n’était.
Comme si c’était anodin.
Comme si c’était une autre insulte parmi toutes les autres insultes que l’on entend régulièrement.

Je suis allée boire un verre avec mon ancien patron et une amie. Quand on lui a annoncé que ce genre de réflexions, de comportements odieux pouvaient arriver deux ou trois fois par semaine, il est tombé des nues. Pour lui, c’est impensable. Il ne remet à aucun moment notre parole en doute mais il n’imagine pas.
Parce qu’il n’est pas comme ces gens. Parce qu’il a la notion du bien et du mal. Parce qu’il a assimilé la notion de respect.
Parce que ce n’est pas un connard.
En rentrant chez moi, j’avais toujours mal au ventre. Même après avoir eu mon compagnon au téléphone, je me sentais encore merdique.
J’ai beaucoup pleuré. Je ne pleure pas tellement d’habitude.

C’est grave. Cette phrase a eu un impact psychologique et physique grave.

Je me rends compte que nous nous formons des carapaces contre des insultes devenues quasiment pain quotidien.
Je suis devenue hermétique aux “hey, t’es bonne, tu m’suces ?”, aux “salope, file moi ton tel putain !” et aux “chienne !”. C’est devenu “normal”.
Mais quand un de ces malades trouve une nouvelle formule, la carapace se fendille et les horreurs s’infiltrent.
Ça dégouline, sur nos corps, dans nos têtes. Ça pénètre dans tous les interstices, ça coule le long de notre cerveau, de notre cœur, dans nos ventres, au fond de nos entrailles.
Je ne me suis pas sentie qu’insultée. Je me suis sentie tailladée.

L’impact de ses quelques mots est inimaginable. Il remet en cause énormément de choses. Je me demande où va ce putain de pays. Où va ce monde.
Je me demande à quel moment, dans la vie de cet homme, l’idée de traiter une femme inconnue avec tant de haine est-elle née ? Que s’est-il passé ?

J’insiste sur le mot impact.

Vos mots ne sont pas gratuits. Vos mots coûtent cher, très cher.

Ces quelques lettres m’ont pourrie toute la journée, et je sais qu’elles seront toujours là à mon réveil.
Elles ont remis en doute beaucoup de choses sur ce monde, certes, mais surtout sur moi même.
Je me suis questionnée sur ma tenue, chose que je ne fais jamais car j’assume entièrement mes choix vestimentaires. J’assume toujours ce que je porte et les inconnus ne dictent pas la taille de mon short.
Mais là, je me suis demandée si ce n’était pas ma faute.

La violence de ces mots est là. Je me suis demandée si je ne l’avais pas cherché.
Je suis la victime mais je cherche à me couler.
Comme toutes ses femmes victimes d’agressions sexuelles et de viols qui pensent que peut être c’est leur faute. Que peut être si elles n’avaient pas bu autant, ou que leur décolleté était moins plongeant, ce ne serait pas arrivé.

J’ai honte. Honte d’avoir pensé ça.

Ma tenue n’est pas une excuse.
Mon degrés d’alcoolémie n’est pas une excuse.
Mon passage dans cette ruelle a 3h du matin n’est pas une excuse.
Mon refus n’est pas une excuse.

                                      TU N’AS AUCUNE EXCUSE, CONNARD.



source : morphinisme

29.5.13

2.7

Ygritte (imitating Jon Snow) : And I thought that we were done but he said "Turn back around".

Hahaha

28.5.13

Natalie Dormer in Game of Thrones season 2 ♥

Daenerys

27.5.13


 by Esme
She’ll be like, “You know what, guys? The light looks really beautiful in the room next door, so let’s just not do this scene today, we’ll do this [other] scene instead.” And everyone just moves next door. 
As an actress working with her, you have to be prepared for anything, because she likes capturing organic things, transcendent moments, changes in the wind and sun.

Emma Watson about Sofia Coppola
Rookie

25.5.13

I didn't want to be the one to forget
I thought of everything I'd never regret
A little time with you is all that I get
That's all we need because it's all we can take

Shooting "Trois"

#last night's gig — I saw Emmylou Harris & Rodney Crowel in Paris ♥

24.5.13

GOT


The line it is drawn
The curse it is cast
The slow one now
Will later be fast
As the present now
Will later be past
The order is
Rapidly fadin'
And the first one now
Will later be last
For the times they are a-changin'

Full Disclosure

We all feel love and lust differently, and it’s difficult to translate feelings into one word, especially when that word is supposed to encompass an entire identity. Most straight kids (and adults for that matter) never question their straightness and prefer to ask us, “How do you know you’re gay?” 
Straightness is represented everywhere. It’s the norm. It’s in every rom-com. It’s in every television show. It’s in our laws. It’s on the billboards. It’s in the books. 
Gays stick out because we’re different than what we’re told to be, and that scares the crap out of some people. It makes them want to hurt us because it makes them question what the very definition of “normal” is.

 by Arabelle

my place of wonder


© FJP

Réponses à un questionnaire sur la femme

Selon vous, qu'est-ce que cela signifie "être une femme"?
- Rien.

Selon vous, est-ce qu'il y a des avantages à être une femme?
- Non.

Est-ce que vous pensez que cela peut, au contraire, entraîner des difficultés ou représenter un obstacle?
- Oui, la difficulté d'être prise au sérieux, infantilisée, abusée.

Vous êtes-vous déjà sentie en danger parce que vous êtes une femme?
- Oui.

Selon vous, est-ce que la place des femmes dans la société a évolué dans le temps?
- Non.

D'après vous, est-ce qu'il y a des métiers dits de femme? Si oui, lesquels? Et quels métiers ne seraient pas accessibles aux femmes?
- Non.

Est-ce qu'il y a des clichés sur le sexe féminin qui vous énervent?
- Oui.

Comment vous sentez-vous par rapport aux autres femmes? En concurrence ou comme appartenant à une communauté? ou autre…
- Je me sens bien avec des femmes.

Des images qui vous viennent en tête quand on vous dit les mots "filles, "femme", "femelle"?
- fille : jeune, femme : femme, femelle : injure ou animal.

Qu'est-ce que ça signifie pour vous, le mot "féminisme"?
- libération.

Est-ce que vous pouvez me citer un film qui est pour vous typiquement féminin, ou représentatif de la femme?
- The Virgin Suicides (Sofia Coppola) - un hommage à la femme adolescente.

Un livre?
- Fallen Angels (Tracy Chevalier), Le Bal des Louves (Mireille Calmel) - hommages aux femmes à deux époques différentes.

Une oeuvre d'art?
- La Jeune Martyre (Delaroche).

Est-ce qu'il y a pour vous de la musique de fille? Pourquoi?
- Non.

Des artistes féminines qui vous inspirent?
- Sofia Coppola, Patti Smith, Tracy Chevalier, Mireille Calmel, Marina Abramovic - créativité, sensibilité, courage, intelligence, pertinence.

Est-ce qu'il y a une célébrité féminine que vous n'appréciez vraiment pas? Si oui, pourquoi?
- Frigide Barjot (en France) - beaucoup trop d'importance donnée à cette personne.

Pouvez-vous me citer des expressions employant les mots "fille", "femme"?
- "pleurer comme une fille"
- "être une femmelette"

Une femme qui a marqué l'histoire? Est-ce que cette femme est importante pour vous et pourquoi?
- Marie-Antoinette, Anne Boleyn - pour leur esprit et leur victimisation.

Une super-héroïne ou un personnage féminin fictif à laquelle vous vous identifiez? Et pourquoi?
- Leeloo (Le 5e élément, film de Luc Besson) - envie de paix dans le monde.

Un souvenir où vous avez pris conscience de votre condition de femme?
- L'arrivée des règles. Un moment troublant à "partager" en famille.

Comment sont les relations entre femmes dans votre famille?
- Plutôt solidaires.

Pouvez-vous me donner un défaut, qui pour vous, est typiquement féminin?
- Non.


 Pouvez-vous me donner une qualité, qui pour vous, est typiquement féminine?
- Non.

Est-ce que vous vous êtes déjà retrouvée dans une situation où le fait d'être une femme vous a aidé?

- Non.

Ou au contraire dans une situation où le fait d'être une femme vous a porté préjudice?

- Oui.

Est-ce qu'il y a des vêtements que vous vous interdisez de porter?
- Non, mais j'y ai déjà pensé.

Les règles, c'est quoi pour vous?
- Une chose que l'on oublie quand elle n'est plus là, et qui nous obsède lorsqu'elle se montre.


Pouvez-vous décrire un orgasme?
- L'oubli de soi.

Que pensez-vous de l'avortement?

- Qu'y a-t-il à en penser? C'est un droit.

Que
pensez-vous de la pornographie?
- Il y a du bon et du mauvais.

Que
pensez-vous de la prostitution féminine?
- Je suis pour l'abolir.

Que penseriez-vous d'un homme qui veut changer de sexe?
- OK

Que penseriez-vous d'une femme qui veut changer de sexe?
- OK
It's terrible. I know that — after all these years — if I see him, I'm going to loose my mind.
There will be a huge blank. I will feel home and lost at the same time.
I will always feel such tenderness when I look at him, and right after that, I will stop myself from loving him because I know it's worthless.


© CJP Little Wing


"Don't hang out with people who make you feel less than amazing.
You should feel amazing in a relationship, no matter how young or how old, it should feel great."

You Are Some Body

You can know everything about the politics of beauty standards, genetics, and the millions of dollars spent each year making sure every female alive hates some part of herself so much that she will pay a major corporation to help her hide or change it — but then you look in the mirror and talk to yourself like the enemy anyway.

(...)

I wanted to yell and stomp around and call names, which was my usual coping strategy at the time for furious-making situations. And that’s when I had a little epiphany: experiencing the pain of my own anger made me realize one of the reasons I usually yelled and stomped was that doing so would distract me from how awful it felt to be this angry. 

by Sady


it's never going to stop raining
it's never going to stop raining
it's never going to stop raining 

La Journée de la jupe

23.5.13

Household Saint



Alaric : You got the girl, man.
Damon : I got the girl.

Finally


He's your first love. I intend to be your last. However long it takes.

22.5.13